LE SCORPION


retour INDEX3 retour PERSONNALITÉ


Huitième signe, transit solaire 23 octobre - 23 novembre env. Eau. Fixe, négatif, féminin. Maîtres : Mars et Pluton. Exaltation d'Uranus à 10° Scorpion. Exil de Vénus. Chute de la Lune. La nature entre en sommeil.


Tendances des activités : chirurgie, pêche et activités touchant aux eaux dormantes, étangs, marais, canaux. Industrie et engrais chimiques. Mystères, sciences secrètes et sciences de la vie. Biologie, microbiologie, génétique, astrologie, sciences occultes.

Le “jeu” essentiel est de repousser la vie ou de lutter pour la vie.

Cette phase est en fait l'examen et l'expérience émotionnelle des contacts Balance. C'est par le Scorpion que l'on apprend que l'établissement de contacts et d'entretien de relations n'est pas ce qu'il y a de plus précieux et surtout ne représente pas un but en soi. C'est pourquoi on essayera, dans cette phase de comprendre la signification de l'existence sur la terre amplifiée par la profondeur des sentiments scorpions. Le processus de transformation de la psyché humaine, à tous les niveaux, forme une donnée qui est indissolublement liée à cette phase. Pour que certains “secrets” de la psyché puissent être atteints, il faut le sacrifice de certains comportements qui doivent faire place nette à d'autres processus de croissance.

N'oublions pas que le Scorpion est le huitième signe. Par analogie, le huitième signe est étroitement lié à la Maison VIII, celle qui gère notre inconscient personnel. La pénétration Scorpion dans une couche plus profonde de l'inconscient fait que les réactions peuvent quelquefois être incalculables, le sens de l'émotion qui ressort à ce moment-là ne peut pas être compris immédiatement, étant donné les liens existant avec l'inconscient personnel.

Dans la nature, l'automne en plein développement fait mourir les apparences jusqu'à ce qu'il ne reste plus que des arbres et des buissons dépouillés. Mais c'est aussi à partir de ce stade qu'ils pourront renaître et s'épanouir. C'est en passant par cette phase de transformation que l'homme, à l'image de la nature, peut s'assurer une continuité. Le Scorpion fouille la relation Balance jusqu'aux tréfonds. Cette phase n'a pas besoin de morale, elle aussi sera écartée. Le besoin sentimental de descendre au plus profond de ce qui vit, est en fait une recherche d'une renaissance, c'est également le besoin acharné d'une fusion totale et intense avec l'autre. La sexualité sert souvent de moyen de fusion avec autrui, c'est sans doute pour cela qu'on l'attribue au Scorpion.

La nécessité d'émotions est plus prononcée que durant la phase Cancer, c'est une attitude de tout ou de rien, la volonté opiniâtre du jusqu'au-boutisme, la volonté de conservation des biens qu'il possède, qu'il apprécie et considère comme son idéal (de façon sentimentale). Cette phase donne par l'énergie négative et fixe (tournée vers l'intérieur), un côté plus renfermé, insondable, intransigeant et très passionné. La conservation des biens peut être tellement importante qu'un individu qui aurait une forte dominante Scorpion, pourrait être prêt à le payer de sa vie. Le Scorpion veut aller au bout des choses, mais surtout au fond de lui-même, même lorsqu'il scrute et fouille les autres, faisant ressortir leurs défauts. Il y a une maîtrise extérieure des sentiments, qui le fait souvent passer pour froid, ainsi qu'une intense attirance émotionnelle qui en fait souvent un être incompris et peu apprécié de son entourage, qui ne comprend pas toujours ce qui se passe derrière ce masque apparemment calme et impassible. Le Scorpion apprend aussi à reconnaître et à prendre conscience de son image intérieure en tant que partenaire (une partie de l'anima et animus, image féminine de l'homme et image masculine de la femme).

Par Lilith, autre maître du Scorpion, les contrecoups font que l'on réagit affectivement, ce qui fait resurgir beaucoup de comportements inconscients, donc de crises intenses, mais c'est aussi l'une des périodes les plus créatrices.

S'il s'accroche au choix de ses émotions, il peut devenir un “Scorpion inférieur” où le besoin de possession découle de sa forte émotivité, de son intense sexualité et de son opiniâtreté qui peuvent aller jusqu'à la brutalité, la jalousie, etc. La haine persistante découle alors d'un mécanisme de protection issu de la persistance d'expériences non développées que l'on a ressenties comme traumatisantes. Le Scorpion transformé (Uranus, maître du Scorpion avec Mars et Pluton) peut évoluer en “Scorpion supérieur” qui peut se métamorphoser en quelqu'un qui désire approfondir les mystères de l'existence. Avec de la générosité, il pourra transformer ses crises en instruments de précision qui l'aideront à compatir et à ressentir les choses avec plus de réalisme.

Vu d'une autre manière, il est logique de penser que Pluton, qui symbolise le sperme, agit sur la volonté de transformation. Ce dernier, pour arriver à son but qui est de féconder un ovule, doit se dissoudre, se changer, se transformer, mourir en tant que lui-même dans l'ovule féminin. De là sortira un fœtus, un processus de vie. L'église catholique a mis un frein au désir de liberté Scorpion. Pour elle, la sublimation de la mort, par une existence libérée de tout désir au Paradis est, dirait-on, le but ultime à l'existence terrestre. Au niveau archétypal, la sexualité sert à transcender, transformer et sublimer. La force de volonté plutonienne qui utilise l'énergie sexuelle, peut également faire ressortir des fantasmes, des chimères, des contenus refoulés dans l'inconscient. Toujours le même besoin de rentrer en soi, de s'y plonger et de transformer ce que l'on a au plus profond de soi. C'est au Scorpion “supérieur” de renaître, de dépasser les ténèbres et de se transformer. Pluton est la plus lointaine planète du système solaire ; elle n'est pratiquement pas éclairée par le Soleil.

Voir aussi :  les mots Scorpion, le signe du Scorpion.